12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Moniteur de camp d'été accusé de crimes sexuels sur des ados : la SQ recherche d'autres potentielles victimes

Moniteur de camp d'été accusé de crimes sexuels sur des ados : la SQ recherche d'autres potentielles victimes

Moniteur de camp d'été accusé de crimes sexuels sur des ados : la SQ recherche d'autres potentielles victimesSûreté du Québec

Un moniteur d’un camp de vacances des Laurentides a été accusé, mercredi au palais de justice de Saint-Jérôme, de crimes sexuels perpétrés sur des adolescentes.

Faviann Enrique Di Tullio, 34 ans de Montréal, aurait sévi entre 2008 et 2011 après la conclusion des camps d'été. Les infractions à caractère sexuel seraient survenues à Morin-Heights, Boisbriand, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac ainsi qu’à Sainte-Anne-de-Beaupré.

L’individu fait face à plusieurs chefs d’accusation dont leurre, contacts sexuels, exploitation sexuelle, agression sexuelle, incitation à des contacts sexuels et actions indécentes.

Le suspect aurait ciblé ses victimes alors qu’il était moniteur dans un camp d’été des Laurentides en prenant contact avec elles via les médias sociaux après leur séjour.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée dans le cadre de cette enquête.

Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Toute information au sujet de cet homme ou de ses agissements peut être transmise de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

En direct de 16:00 à 18:00
2777
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.