12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • Chutes Sainte‐Marguerite | Sainte-Adèle obligée d'appeler la SQ pour expulser des baigneurs

Chutes Sainte‐Marguerite | Sainte-Adèle obligée d'appeler la SQ pour expulser des baigneurs

Chutes Sainte‐Marguerite | Sainte-Adèle obligée d'appeler la SQ pour expulser des baigneursVILLE DE STE-ADÈLE

La Ville de Sainte‐Adèle a fait appel à la Sûreté du Québec et aux pompiers le week-end dernier afin d’expulser les nombreux baigneurs qui, en raison des grandes chaleurs, se sont massés aux abords des chutes Sainte‐Marguerite.

La mairesse Nadine Brière tient à rappeler que l'accès à ce lieu, bien que populaire, est formellement interdit et que les risques de noyades sont importants.

« Le problème ne date pas d’hier, mais la situation est particulièrement problématique en ce moment, en raison de l’inaccessibilité aux piscines publiques et à d’autres plans d’eau qui, en temps normal, seraient ouverts au public. C’est une question de sécurité, non seulement pour les gens qui fréquentent les chutes et qui marchent sur des rochers parfois glissants et se baignent dans des eaux tumultueuses, mais également pour les cyclistes qui circulent sur la piste cyclable du P’tit Train du nord. Alors qu’ils croisent habituellement peu de piétons sur la piste, les cyclistes doivent, dans ce secteur, négocier le passage avec un nombre considérable de marcheurs qui se dirigent vers les chutes avec leurs glacières, chaises de parterre et autre équipement pour y passer la journée. »

Situé sur des terrains privés et se trouvant à une bonne distance de la route, dans le parc de la rivière Doncaster, le site ne fait l’objet d’aucune surveillance, ce qui inquiète la municipalité.

La mairesse Brière rappelle que plusieurs noyades s’y sont produites au cours des dernières années. Des baigneurs ont connu une fin tragique après s'être aventurés sur des roches glissantes et dans la rivière dont l’accès et les abords ne sont pas aménagés à cette fin.

Les autorités municipales déplorent également les risques de feux de forêt associés à la présence de fumeurs ou au grand nombre de visiteurs qui allument des feux de camp. Certains visiteurs y font même du camping, sont particulièrement bruyants et quittent les lieux en laissant leurs déchets derrière eux ou aux abords de la piste cyclable ou encore dans le stationnement.

La Ville de Ste-Adèle dit avoir reçu de nombreuse plaintes de la part des cyclistes et des résidents du secteur qui subissent malgré eux les conséquences de cette fréquentation importante et illégale.

Malgré le fait que plusieurs panneaux d'avertissement ont été installés près des chutes Sainte‐Marguerite indiquant clairement qu’il s’agit de terrains privés et que l’accès et la baignade y sont strictement interdits, le site est très populaire.

« Il faudrait vraiment que les gens prennent conscience que c’est une question de sécurité, la leur et celle des usagers de la piste cyclable. Nous serions vraiment attristés de devoir prendre des mesures plus radicales à la suite d’une noyade ou d’une collision dramatique entre un cycliste et un marcheur. », réitère la mairesse Brière.

Lors des interventions réalisées pendant la fin de semaine, aucune contravention n’a été remise par les policiers. L’opération consistait essentiellement à faire de la prévention et à évacuer les berges de la rivière.

En direct de 00:00 à 09:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.